Zoom sur la norme électrique

Zoom sur la norme électrique

Ces deux mots peuvent faire peur ! Vous vous demandez ce qu’est la norme électrique NF C 15-100 ? Vous avez besoin d’en savoir plus ? Vous avez un projet de construction d’une maison ou un projet de travaux de rénovation. L’installation électrique est un des chantiers à réaliser. Dans une volonté de vous aiguiller et de vous accompagner dans la réalisation de vos travaux, voici un article qui explique ce qu’est la norme électrique et les préconisations à suivre pour une installation en toute sécurité.

Bref historique de la norme

Norme électrique NF C 15-100La norme électrique, connue également actuellement sous le nom NF C 15-100, a évolué dans le temps. En effet, la norme a été mise en place pour la toute première fois en 1911 sous le nom de C11. L’intitulé a ensuite évolué pour devenir NF C 15-100 en 1956. Au fil du temps, des exigences sont imposées comme la mise à la terre, la mise en place des volumes dans la salle de bain, l’installation du dispositif différentiel 30 mA, etc.

La norme NF C 15-100 connaît des mises à jour régulières permettant de s’adapter aux évolutions de la société, des nouvelles technologies et des besoins des personnes (ex : développement d’Internet dans les années 2000, objets connectés, domotique, etc.). Le dernier amendement A5 date de juin 2015 et deux arrêtés ont été appliqués en septembre 2016.

A quoi sert la norme électrique ?

La norme électrique française a été mise en place dans le but de réglementer les installations électriques en basse tension, dans le résidentiel (appartements et maisons). Elle permet de sécuriser les biens (appareils électroménagers, tableau électrique, etc.) et protéger les personnes dans un logement contre les risques d’électrisation voire d’électrocution.

Mais qui est concerné par la norme électrique ? Le respect des préconisations de la norme NF C 15-100 concerne toutes personnes qui demandent une ouverture de compteur EDF dans le cadre d’une construction neuve ou d’une rénovation d’habitation.

Norme électrique : quelles préconisations ?

Comme vous vous en doutez, il y a de nombreux critères à respecter selon les pièces d’un bien immobilier. Chaque pièce a des exigences particulières. Des articles détaillés sont disponibles sur ce blog permettant de savoir ce qu’il faut respecter pièce par pièce. Voici, pour exemple, ci-dessous quelques détails pour la cuisine :

Règles à respecter pour la cuisine :

La norme électrique et la cuisine

  • Protection du circuit électrique de la cuisine, comme pour les autres pièces du logement*, par un interrupteur différentiel 30mA (type A pour les appareils de cuisson et type AC pour les autres circuits) ;
  • Circuit électrique dédié pour le four, le lave-vaisselle, le lave-linge ou encore le congélateur (utilisation d’un disjoncteur 20A avec un conducteur de 2,5²) ;
  • Circuit électrique dédié pour la plaque de cuisson avec un  disjoncteur 32A et un conducteur de 6² ;
  • Au moins un point d’éclairage au plafond (disjoncteur 10A et conducteur de 1,5²) ;
  • Nombre de prises de courant selon la surface de la cuisine (3 prises pour une surface inférieure à 4 m² sinon 6 prises minimum) et 1 prise de communication.

*Pour connaitre le nombre de différentiel à installer dans votre tableau électrique, lisez notre article dédié à ce sujet.

Plus d’infos sur la norme NF C 15-100

Pour la salle de bain, https://www.blog.123elec.com/norme-nf-c-15-100-salle-deau/.

Pour le chauffage, https://www.blog.123elec.com/normes-chauffage-electrique/.

L’équipement minimal requis par la norme NF C 15-100, https://www.blog.123elec.com/equipement-minimal-norme-nf-c-15-100/.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.