Combien d’interrupteur différentiel faut-il prévoir pour son logement ?

Combien d’interrupteur différentiel faut-il prévoir pour son logement ?

Qu’il s’agisse d’une construction neuve ou d’une rénovation, quand vient le moment de s’atteler à l’installation électrique, plusieurs questions peuvent se poser. Notamment, le nombre et le type d’interrupteur différentiel à installer dans le tableau électrique. Pour vous accompagner dans vos travaux, je vous propose un guide sur le choix des différentiels, dans le respect de la NF C 15-100.

Rappel sur la norme électrique

L’amendement 5 de la norme NF C 15-100 est la réglementation qui fixe, actuellement, les obligations et interdictions relatives aux installations électriques domestiques. À travers ses différentes sections, il est notamment précisé les éléments que doit comprendre, au minimum, tout tableau électrique. Ces précisions sont valables pour tous types de logement. Ensuite, le nombre requis des composants varie selon la surface et les besoins de l’habitation.

La protection différentielle

Afin de protéger les personnes d’un logement contre les risques d’électrisation, la présence d’une protection différentielle est obligatoire dans le tableau électrique.

Les exigences générales de la norme

La norme NF C 15-100 précise que toute installation résidentielle doit disposer d’au minimum deux DDR disposant d’une sensibilité de 30mA. DDR signifiant dispositifs différentiels à courant résiduel. Ils sont requis pour protéger les personnes sur l’ensemble des circuits. Chaque différentiel doit être placé en amont du ou des circuits à protéger, généralement en tête de rangée, à la suite du disjoncteur de branchement. Il est également indiqué qu’un même DDR ne peut être suivi par plus de 8 disjoncteurs.

Vous avez le choix entre les disjoncteurs différentiels et interrupteurs différentiels. Les deux assurent la protection des personnes. Le disjoncteur différentiel présente également une protection magnétothermique qui lui permet de se déclencher en cas de court-circuit ou de surcharge électrique. Dans la plupart des habitations, c’est l’interrupteur différentiel qui est privilégié. C’est pourquoi la suite de cet article est centré sur ce DDR.  Les raisons principales sont le coût et le gain de place dans le tableau électrique.

Interrupteur différentiel type A ou AC ?

Chaque type de différentiel a ses particularités et est ainsi associé à des circuits du logement en particulier. Les plus courants dans une installation domestique sont le type A et le type AC. Mais lequel choisir ? Les deux. En effet, l’interrupteur différentiel type AC assure la protection des circuits courants, tels que l’éclairage et les prises de courant. Quand au type A, il est généralement associé aux circuits spécialisés. Il s’agit de la plaque de cuisson (ou gazinière), du lave-linge et de la borne de recharge pour véhicule électrique.

Interrupteur différentiel type A ou type AC ?

Qu’en est-il du type Hpi ?

Selon les marques, le nom de cet interrupteur différentiel varie. Il peut s’agir du type Hpi, Hi ou Asi. Toutes ces dénominations sont désormais regroupées sous l’appellation type F. Il s’installe dans le tableau électrique de la même façon pour assurer la protection d’équipements dits sensibles. Ces interrupteurs différentiels sont immunisés contre les courants parasites. Ils assurent une certaine continuité de service pour éviter tout arrêt intempestif d’équipements tels que le matériel informatique, le congélateur et l’alarme.

Interrupteur différentiel 40A ou 63A ?

Calcul général

Concernant le choix de l’intensité du différentiel, il faut se référer aux calibres des disjoncteurs situés en aval ou à l’intensité du disjoncteur de branchement situé en amont. Voici les règles de calcul :
• En fonction de l’amont : In DDR ≥ In DB
• En fonction de l’aval : In DDR ≥ 0.5 * somme des In des disjoncteurs
In = Intensité Nominale ou calibre en «A» (2A, 10A,16A, etc.)

Règle pour les autres types de circuits

Pour les circuits du chauffage direct, de l’eau chaude sanitaire et de la borne de recharge pour véhicule électrique, l’intensité de l’interrupteur différentiel doit être supérieure ou égale à 1 fois la somme des intensités des disjoncteurs. Autrement dit, In DDR ≥ 1 * somme des In des disjoncteurs.
À noter également que la protection différentielle des circuits extérieurs et intérieurs doit être distincte dans le tableau électrique.

Exemples

Pour une composition telle illustrée ci-dessous, un interrupteur différentiel 40A suffit dans le cas où les disjoncteurs assurent la protection de circuits courants.

0,5 * (16 + 16 + 20 + 20) =  36 (inférieur à 40)

Exemple d'une protection par un interrupteur différentiel 40A

Cependant, si par exemple l’un des disjoncteurs 20A protège un circuit de chauffage, le 40A ne suffit pas. Dans cette configuration, il faut prévoir un interrupteur différentiel 63A.

[0,5 * (16 + 16 +20)] + (1 * 20) = 46 (supérieur à 40)

Exemple d'une protection par un interrupteur différentiel 63A

Bon à savoir sur l’interrupteur différentiel

Pour raccorder des DDR entre eux, il convient d’utiliser des fils électriques ou des peignes horizontaux. Cela diffère selon les modèles et la marque de différentiel utilisés.

À noter également, que bien qu’il est courant d’installer un interrupteur différentiel en tête de rangée, il est possible d’en avoir deux sur une même rangée.

Résumé
La norme électrique NF C 15-100 et la protection différentielle
Titre article
La norme électrique NF C 15-100 et la protection différentielle
Description
Afin de protéger les personnes d'un logement contre tous risques d'électrisation, il est important de prévoir le bon nombre d'interrupteur différentiel et les types adaptés. le blog 123elec vous aide à faire le bon choix.
Auteur
3 réflexions au sujet de « Combien d’interrupteur différentiel faut-il prévoir pour son logement ? »
  1. Bonjour,

    Si j’effectue le calcul j’arrive à un résultat de 60A pour des disjoncteurs alimentant que des prises électriques.
    Faut-il quand même un différenciel de 63A?

    1. Bonjour Sébastien Mesnier,
      Dans la mesure où votre calcul vous indique une valeur supérieure à 40A, il faut effectivement prévoir un différentiel 63A.
      Bonne journée à vous.
      Cordialement,
      L’équipe 123elec.

  2. Bonjour,
    en rénovation un seul ID de 63A type A suffit pour la mise en sécurité. même s’il est préférable d’en poser au moins 2 histoires de ne pas avoir tout qui saute d’un coup.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.