Comment s'assurer de la non-contrefaçon du matériel électrique ?

Comment s’assurer de la non-contrefaçon du matériel électrique ?

La contrefaçon de produits n’est plus désormais axée uniquement sur les produits de luxe.  Malheureusement, aujourd’hui, il est possible d’acheter du matériel électrique contrefait. Alors les fabricants de la filière électrique ont mis en place des procédés afin de s’assurer de la non-contrefaçon du matériel électrique acheté. Il est primordial de se doter de produits conformes aux normes électriques pour des raisons de sécurité autant pour les personnes que les biens du logement. Voyons ensemble comment vérifier l’authenticité de ces produits.

Qu’est-ce que la contrefaçon ?

Tout d’abord, prenons quelques minutes pour revenir sur la notion de « contrefaçon » et ce qu’elle implique.

Dans notre cas, la contrefaçon de matériel électrique est un délit qui consiste à reproduire et à imiter un produit électrique de marque (tableau électrique, disjoncteur, interrupteur différentiel, etc.) sans l’autorisation du fabricant. À l’œil nu, le consommateur ne peut pas se douter que le produit est une copie illégale. Le prix des produits est parfois trompeur car moins cher, alors le client se laisse tenter en pensant qu’il fait une bonne affaire.

Mais savez-vous les risques que vous prenez à acheter du matériel électrique contrefait ?

Les risques de la contrefaçon de matériel électrique

La non-authenticité du matériel électrique engendre des risques qui peuvent être plus ou moins graves. Les produits sont généralement de mauvaise qualité et comportent des problèmes de sécurité. En effet, ils sont pour beaucoup conçus avec des matières et des composants qui ne respectent pas les normes électriques en vigueur (norme CE au niveau européen, NF et NF C 15-100 au niveau français).

Les principaux risques encourus par du matériel électrique contrefait : risque de départ d’incendie, incidents électriques, risque d’électrisation voire d’électrocution car le produit ne joue plus son rôle de protection des biens et des personnes contre les surcharges électriques et les fuites de courant.

Vous l’avez donc compris, la contrefaçon en électricité ne donne aucune garantie de qualité et de sécurité. Alors comment s’assurer de la non-contrefaçon du matériel électrique ?

La contrefaçon et les fabricants de matériel électrique

Aujourd’hui, les plus grandes marques sont touchées par le fléau de la contrefaçon. Alors pour se prémunir et lutter contre ce phénomène en électricité, les fabricants ont mis en place des procédés spécifiques pour que le consommateur puisse s’assurer de la non-contrefaçon des produits.

En effet, la plupart des fabricants ont mis en ligne des sites Internet dédiés à la vérification de l’authenticité du matériel électrique. Jouez au détective ! Il suffit alors de créer gratuitement un compte personnel puis de renseigner le numéro d’identification unique du produit pour savoir s’il est ou non une copie.

Matériel électrique Legrand

Matériel électrique LegrandLegrand a mis en place son outil Copytracer, site sur lequel vous pouvez vous connecter : http://www.legrand-copytracer.com/

Matériel électrique Schneider

Matériel électrique SchneiderSchneider permet à l’utilisateur de renseigner un formulaire pour signaler un produit contrefait : https://www.se.com/be/fr/work/support/counterfeit/report-counterfeit.jsp

Matériel électrique Hager

Matériel électrique HagerLe fabricant Hager a, quant à lui, mis en place une procédure rapide intitulée check.hager : https://check.hager.com/

Une réflexion au sujet de « Comment s’assurer de la non-contrefaçon du matériel électrique ? »
  1. Merci pour ces quelques conseils ! Mon premier réflexe est de tout de suite vérifier l’étiquette de sécurité du produit, bien souvent holographique. Mes fournisseurs l’utilisent comme précaution anti-contrefaçon, puisqu’elles sont difficiles voire impossible à reproduire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.