Quels sont les avantages d’une VMC hygroréglable ?

La VMC (ventilation mécanique contrôlée) est un équipement indispensable qui permet de ventiler le logement en renouvelant l’air intérieur. Il existe plusieurs types de VMC, faisons un focus sur la VMC hygroréglable et ses avantages.

Qu’est-ce qu’une VMC hygroréglable ?

Il s’agit d’une ventilation mécanique contrôlée spécifique, qui, contrairement à la VMC, classique, prend en compte le taux d’humidité présent dans votre atmosphère. Non seulement cela peut altérer votre maison, mais l’humidité engendre également une hausse de la consommation de votre chauffage, l’air humide étant plus long à chauffer.

La VMC hygroréglable présente un débit de ventilation qui s’adapte automatiquement au taux d’humidité, aucune intervention de votre part n’est requise.

Il existe trois types de VMC hygroréglables :

  • le premier est la VMC simple flux hygro A ;
  • le deuxième est la VMC simple flux hygro B ;
  • le troisième est la VMC hygroréglable double flux.

Quelle différence entre le type A et B ?

La VMC hygro A est dotée de bouches d’extraction hygroréglables qui offrent un débit variable selon le taux d’humidité dans la pièce. Si ce taux est élevé, le débit d’air est plus fort. Avec une VMC hygro B, le fonctionnement de base est le même. En revanche, cette fois, les entrées d’air sont elles aussi réglables. La qualité de la ventilation s’adapte aux habitants et la précision du contrôle de l’humidité est plus importante.

Quant à la différence entre simple et double flux, elle est simple. La VMC double flux va plus loin que la première en récupérant la chaleur et en faisant entrer un air plus chaud à l’intérieur de la maison grâce à un échangeur.

Les avantages

Installer une VMC hygroréglable offre de nombreux avantages dans votre maison. Certes, le coût d’installation est plus élevé, mais les performances sont à la hauteur de votre investissement.

 

  • elle s’adapte à la vie de votre logement. Pas d’intervention manuelle, elle assainit l’air selon le taux d’humidité présent dans celui-ci ;
  • avec un air moins humide, elle permet de réduire votre consommation de chauffage, l’air à chauffer étant naturellement plus sain ;
  • avec la version double flux, elle permet de réduire les déperditions de chaleur pour faire, une fois de plus, des économies d’énergie ;
  • elle n’est pas bruyante.

VMC hygroréglable : quel entretien ?

Une VMC hygroréglable entretenue permet des performances optimales. L’entretien est le même que pour une ventilation mécanique contrôlée traditionnelle.

Il est nécessaire de nettoyer de manière régulière les entrées d’air qui peuvent s’obstruer avec la poussière. Ainsi que les bouches d’évacuation, pour cela, vous devez simplement passer un chiffon et le tour est joué. Nous vous conseillons de faire intervenir un professionnel pour entretenir le moteur. Il vérifiera également les conduits d’évacuation. Tous les 3 à 5 ans, il effectuera un nettoyage complet du caisson d’extraction pour pérenniser votre VMC hygroréglable et vous garantir un fonctionnement optimal.

 

Comment fonctionne une VMC hygroréglable ?

Pourquoi installer une VMC dans son logement ?

Quelles différences entre : VMC autoréglable, hygroréglable et hygrovariable ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.