Réglementation thermique : de la RT2012 à la RT2020

RT 2020, les évolutions de la réglementation thermique

La réglementation thermique est déterminée par un ensemble d’arrêtés et de décrets. Elle vise à limiter la consommation énergétique des logements neufs ou en rénovation complète. La réglementation applicable aujourd’hui est la RT 2012. Cependant, une nouvelle réglementation va entrer en vigueur en 2020 et apporter certaines évolutions.

Rappel des exigences de la RT 2012

L’enjeu majeur de cette réglementation est de limiter la consommation annuelle en énergie des bâtiments neufs à 50kWhEP/m² au maximum. Cela induit que chaque logement doit disposer d’appareils de suivi et de mesure des 5 principaux usages du bâtiment. Il s’agit du chauffage, de l’eau chaude sanitaire, de la climatisation, du réseau des prises électriques et des auxiliaires (ventilateurs, pompes, etc.). Cet objectif permet, lorsqu’il est atteint, d’obtenir le label BBC (bâtiment basse consommation).

Pour ne pas dépasser cette consommation énergétique annuelle, la réglementation thermique de 2012 se base sur 3 exigences de résultats.

Le besoin bioclimatique

Cette exigence porte sur l’efficacité énergétique du bâti et est définie par le coefficient Bbiomax. En d’autres termes, la conception du bâtiment doit limiter les besoins en énergie du chauffage, du système de refroidissement et des circuits lumineux.

Réglementation thermique : principe de la conception bioclimatique

La consommation énergétique primaire

Elle correspond aux 5 usages principaux d’un logement et se base sur le coefficient Cepmax. Sa valeur est en moyenne de 50kWhEP/m². Néanmoins, elle dépend de la zone géographique du bâtiment, de l’altitude à laquelle il se situe, de son type d’usage (habitation, bureau, etc.) et de sa surface moyenne. Le Cepmax peut également être modulé en fonction des émissions de gaz à effet de serre du bois énergie et de la diffusion de CO2 des réseaux de chaleur.

Réglementation thermique 2012 : exemple Cepmax
Exemple de Cepmax pour une maison individuelle

Le confort en été

Certains bâtiments doivent être en mesure d’apporter un niveau de confort en été convenable sans faire intervenir un système de climatisation. Pour cela, la température intérieure conventionnelle ne doit pas excéder un seuil prédéfini pendant 5 jours consécutifs de forte chaleur.

RT2020, quels seront les changements apportées ?

La réglementation thermique 2020 se basera sur la RT2012 avec quelques modifications. Les principales évolutions sont l’arrivée du label Énergie-Carbone et l’incitation à utiliser des énergies renouvelables pour couvrir les besoins du logement. Ce nouveau label a pour but de favoriser la construction de bâtiments à énergie positive et bas carbone. Il se basera essentiellement sur les émissions de CO2 sur tout le cycle de vie du bâtiment.

L’objectif de la RT2020 est la construction de Bâtiments à Énergie POSitive (BEPOS). Cela passe notamment par un développement des énergies renouvelables. Une gestion intelligente et contrôlée de l’énergie peut également jouer un rôle.

BEPOS signifie que le bâtiment produit plus d’énergie qu’il n’en consomme. Pour arriver à cet objectif, la réglementation thermique 2020 a pour but que toute nouvelle construction dispose notamment de :

  • une ventilation qui récupère la chaleur de l’air vicié,
  • une isolation thermique renforcée,
  • un système de récupération de l’énergie solaire de façon passive,
  • fenêtres de haute qualité,
  • un procédé pour récupérer les eaux pluviales.

Dans une optique d’arriver à une dépense d’énergie inférieure à 0kWh/m²/an, un bâtiment positif doit aussi :

  • limiter la consommation énergétique des appareils ménagers,
  • modérer l’utilisation des appareils électroniques,
  • diminuer les effets du carbone de la construction (également appelé énergie grise).

En résumé, les exigences de la réglementation thermique 2020

La RT2020 vise à produire des bâtiments plus sains et moins consommateurs d’énergie. Cette réglementation émane d’une obligation européenne dans une volonté de respecter et préserver l’environnement.

Pour disposer d’une maison positive, l’ensemble de la performance énergétique du bâtiment sera étudié. Cela concerne notamment :

  • le niveau d’isolation thermique,
  • l’étanchéité à l’air,
  • la ventilation,
  • la valorisation des apports solaires,
  • l’efficience des systèmes de chauffage et de production d’eau chaude sanitaire,
  • l’utilisation des énergies renouvelables.

Réglementation thermique, qui est concerné ?

À ce jour, c’est la RT 2012 qui définit les exigences que doit respecter un bâtiment concernant sa consommation en énergie. Elle est applicable à tous les permis de construire déposés à partir du 1er janvier 2013.

Pour le moment, il est prévu que la RT 2020 entre en vigueur dès 2018 pour les bâtiments publics et à partir du 1er janvier 2020 pour tous dépôts de permis de construire.

Infographie sur la RT 2020

Infographie réglementation thermique, RT 2020

Résumé
Les exigences de la réglementation thermique 2012 et les évolutions de la RT2020
Titre article
Les exigences de la réglementation thermique 2012 et les évolutions de la RT2020
Description
Vous souhaitez que votre logement soit un bâtiment basse consommation et obtienne plus tard le label Énergie-Carbone ? Découvrez ce que dit la réglementation thermique de 2012 et ce que réserve la RT 2020.
Auteur
RT 2020, les évolutions de la réglementation thermique
Note : 3.5 (70%) / 4 avis

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.