Comment fonctionne une VMC hygroréglable ?

Comment fonctionne une VMC hygroréglable ?

Pour ventiler au mieux votre logement et disposer d’un renouvellement de l’air optimal, il existe différents types de VMC (ventilation mécanique contrôlée) : autoréglable, hygroréglable simple flux ou double flux. Faisons ensemble le point sur le fonctionnement de la VMC hygroréglable simple flux .

Définition de la VMC ?

Une VMC ou « Ventilation Mécanique Contrôlée » est un système de ventilation, installé dans un logement, dont l’objectif est le renouvellement de l’air. Grâce à la ventilation, les odeurs d’humidité et l’air pollué disparaissent au quotidien. L’installation d’une VMC est fortement conseillée et obligatoire pour tous logements neufs et rénovations complètes.

Les avantages d’une VMC hygroréglable

Une VMC simple flux hygroréglable permet de renouveler l’air d’un logement et de réguler le taux d’humidité des pièces. En effet, l’air humide est expulsé à l’extérieur de la maison pour avoir un air propre, dépourvu d’air vicié.
Les bienfaits de ce type de VMC sont multiples :

  • Réduction de la consommation d’énergie
  • Diminution de la facture de chauffage
  • Disposer d’un logement sain et agréable
  • Éviter l’apparition de champignons, de moisissures voire de problèmes de santé à moyen ou long terme
  • Économique puisqu’elle permet de réduire les pertes de chaleur et est moins cher à l’achat qu’une VMC double flux

Quelles sont les particularités d’une VMC hygroréglable simple flux ?

Savez-vous comment fonctionne une VMC hygroréglable ? Pour aller plus loin sur le sujet, voici mes explications.

Quel est le fonctionnement d’une VMC hygro ?

Ce système de ventilation est composé de différents éléments : un moteur, des entrées d’air, situées dans les pièces dites « sèches »  comme les chambres ou le salon et des bouches d’extraction installées dans les pièces dites « humides » comme la salle de bain, la buanderie, les toilettes, la cuisine.

Les bouches d’extraction permettent d’enlever l’air des pièces humides lorsque le taux d’humidité est trop important, par exemple lorsque l’on prend une douche. Quant aux bouches d’aération, elles renouvellent l’air dans les pièces dites sèches. Par exemple, si il y a beaucoup de monde dans le salon cela va dégager de l’humidité.

Contrairement à un système de ventilation autoréglable, qui aspire et expulse la même quantité d’air, que ce soit en entrée ou en sortie, la VMC hygroréglable permet de réguler l’air et d’évacuer l’humidité en fonction des besoins du logement.

Deux types de montage pour la VMC hygroréglable

Il existe deux types de montage pour la VMC hygroréglable : hygro A et hygro B. Ces deux systèmes n’ont pas tout à fait le même fonctionnement. En effet, la VMC hygro A permet de réguler uniquement l’air en sortie c’est-à-dire la quantité d’air expulsé à l’extérieur. Quant à la VMC hygro B, elle permet de gérer l’air de manière plus intelligente puisque le débit de l’air est modulable autant en entrée qu’en sortie.

Comment fonctionne une VMC hygroréglable ?
Votre avis nous intéresse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.