Schéma électrique d'une installation électrique résidentielle

Comprendre le schéma d’une installation électrique

Vous avez un projet de construction ou de rénovation complète de l’installation électrique de votre logement ? Sachez qu’avant de se lancer et de réaliser tous vos travaux électriques, un moment de réflexion est nécessaire afin de mener à bien votre projet. En effet, la mise en place d’un schéma de votre installation électrique est nécessaire et indispensable pour repérer les différents circuits électriques. Si vous n’avez pas les compétences pour créer ce schéma électrique, je vous invite fortement à faire appel à un électricien professionnel.

A quoi sert le schéma électrique ?

Tout d’abord, la norme électrique NF C 15-100 oblige, pour une sécurité maximale des occupants et des appareils électriques, à l’installation d’un équipement électrique spécifique. Vous retrouvez plus d’informations dans l’article « L’équipement minimal requis par la norme NF C 15-100 ».
Le schéma électrique décrit précisément la structure technique de votre installation et identifie les différents circuits électriques utilisés dans l’habitation (ex : lave-vaisselle, lave-linge, télévision, four, points d’éclairage, etc.).
Si une personne (vous ou un électricien) doit intervenir sur votre installation électrique pour résoudre une panne ou pour mettre à niveau l’installation, il a tout de suite toutes les informations nécessaires, à savoir la conception du réseau électrique, le positionnement des circuits électriques, etc.
Les schémas électriques s’adaptent selon la surface et les besoins du logement. Par exemple, le nombre de prise de courant pour les séjours de superficie ≤ 28 m² : 1 prise par tranche de 4 m², avec un minimum de 5. Pour les séjours supérieurs à 28 m², le nombre de prises est défini en accord avec le maître d’ouvrage, en respectant un minimum de 7.

Que retrouve-t-on sur le schéma d’une installation électrique ?

Sur le schéma d’une installation électrique, différentes données sont mentionnées :

  • le nom des circuits électriques,
  • le rôle des circuits électriques,
  • les pièces concernées par ces circuits,
  • la nature et le type des dispositifs de protection,
  • la nature et le type des modules de commande,
  • la section des fils et câbles électriques,
  • etc.

Exemple de schéma électrique d’une habitation

Ici, je prends l’exemple d’un réseau électrique pour un logement, plus particulièrement un appartement T3. Le chauffage est assuré par des convecteurs. Le logement comprend également une production d’eau chaude sanitaire et un sèche-serviettes dans la salle de bain. La puissance souscrite est de 6 à 9 kVA et le disjoncteur d’abonné de type DB 15/45A. Le schéma représente l’infrastructure du réseau électrique de l’habitation. On peut dire également que ce schéma correspond à un tableau électrique de 3 rangées.

Exemple schéma électrique d'une installation résidentielle

 

Première rangée du tableau électrique :

L’interrupteur 40A type A permet de protéger deux circuits électriques dédiés pour l’un à la plaque de cuisson (disjoncteur 32A) et pour l’autre au lave-linge (disjoncteur 20A). Ici, il s’agit bien sur d’exemples. Si vous souhaitez ajouter deux circuits supplémentaires (un lave-vaisselle, un chauffe-eau par exemple), je vous invite à installer à la place un interrupteur différentiel 63A type A.
Ce différentiel protège également un circuit de prise de courant (disjoncteur 16A) et un circuit d’éclairage (disjoncteur 10A).

Deuxième rangée :

La deuxième rangée du tableau débute par un interrupteur différentiel 63A type A ou AC. Il protège six circuits électriques à savoir :

  • Le chauffage, par exemple des convecteurs (disjoncteur 20A)
  • Le chauffe-eau (disjoncteur 20A)
  • Des prises de courant (disjoncteur 16A)
  • Les volets roulants (disjoncteur 16A)
  • La VMC (disjoncteur 2A)
  • Un autre circuit pour le chauffage (disjoncteur 2A)

Troisième rangée du coffret électrique :

Cette dernière rangée comprend un interrupteur différentiel 63A également de type A ou AC qui protège cinq circuits. Vous retrouvez un circuit pour le four, le lave-vaisselle, les prises de courant pour la cuisine, le sèche-serviettes et un circuit d’éclairage pour les points lumineux.
NB : Le disjoncteur 32A nécessite l’utilisation d’un conducteur d’une section de 6mm², les disjoncteurs 20A et 16A nécessitent des fils électriques de 2,5mm² et les disjoncteurs 10A et 2A, du fil de 1,5mm².

Résumé
Schéma installation électrique résidentielle
Titre article
Schéma installation électrique résidentielle
Description
Un projet de construction ou de rénovation de votre habitation ? Avant de vous lancer dans les travaux électriques, il est important de concevoir le schéma de votre installation électrique pour y voir plus clair et être sur de ne rien oublier.
Auteur
Comprendre le schéma d’une installation électrique
Note : 5 (100%) / 1 avis

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.