RE2020 : qu’est-ce que cette nouvelle réglementation électrique ?

RE2020 : qu’est-ce que cette nouvelle réglementation électrique ?

Vous avez probablement entendu parler de la RT2012 (Réglementation Thermique 2012) en place depuis 2013. Cependant, connaissez-vous la RE2020 qui entrera en vigueur à l’été 2021 et qui prendra peu à peu la place de la RT2012. Plus vaste et plus exigeante, cette nouvelle réglementation répond aux nouveaux enjeux environnementaux. Voyons en quoi elle consiste, quels sont ses objectifs et ses avantages.

Comment est apparue la RE2020 ?

Avant de vous parler de la réglementation environnementale 2020, je vais revenir brièvement sur un petit historique des réglementations thermiques.

Suite au choc pétrolier de 1973, la France prend des mesures et la RT1974 voit le jour pour réduire la consommation énergétique des bâtiments dans les domaines de l’isolation et du chauffage. Ensuite, d’autres RT (RT1982, RT1988) sont mises en place pour renforcer cette baisse de consommation d’énergie. Puis, la RT2000 introduit la notion de performance globale du bâtiment, plus uniquement l’isolation et le chauffage. La RT2005 se veut plus exigeante encore. Enfin, la RT2012, à partir de janvier 2013, est obligatoire pour toutes les constructions neuves.

Qu’est-ce que la RE2020 ?

RE2020, réglementation environnementale 2020Tout d’abord, que signifie le sigle RE2020 ? Il s’agit de la Réglementation Environnementale 2020. Face aux changements climatiques, pour lesquels nous devons innover afin de trouver des solutions pour préserver notre planète, et aux enjeux environnementaux liés au développement durable, nous devons nous adapter. La RE2020 a été mise en place pour aller encore plus loin que la RT2012. En effet, elle se concentre beaucoup plus sur l’impact environnemental et les performances des bâtiments neufs (résidentiels et tertiaires).

Prévue par la loi « Evolution du Logement, de l’Aménagement et du Numérique » (ELAN), la RE 2020 a vu son calendrier bouleversé par la crise sanitaire du Printemps 2020 liée au COVID-19. En effet, les textes réglementaires, initialement prévus pour l’automne 2020, seront finalement publiés vers la fin de l’année 2020 voire début 2021. Puis, cette nouvelle réglementation sera effective à partir de l’été 2021.

Que préconise la RE2020 ?

Avec l’arrêt de la RT2012, les exigences de la future réglementation environnementale sont plus ambitieuses. Les objectifs et les enjeux sont importants pour le futur. La RE2020 a donc la volonté de travailler sur trois objectifs principaux :

  • réduire l’impact carbone des bâtiments neufs,
  • améliorer les performances énergétiques des bâtiments,
  • assurer le maintien de la fraîcheur dans les bâtiments pendant les périodes estivales et notamment durant les canicules.

Pour cela, il est important de choisir du matériel électrique respectant les exigences des diverses normes. Il en va de même pour l’ensemble des matériaux et éléments nécessaires à la réalisation de votre logement.

La réduction de l’impact carbone des bâtiments neufs

L’objectif est d’utiliser des matériaux émettant peu de gaz à effet de serre, notamment dans le process de construction, ainsi que des énergies appelées « décarbonées » telles que l’électricité, les chaleurs renouvelables comme les panneaux photovoltaïques par exemple ou le bois.

En effet, les panneaux photovoltaïques ou « panneaux solaires », captant l’énergie du soleil, représentent une solution rentable et intéressante pour réduire l’impact environnemental et ainsi faire des économies sur la facture énergétique.

L’amélioration des performances énergétiques

Le Gouvernement souhaite réduire la consommation des énergies et arriver à la neutralité carbone vers 2050. Cependant, ceci n’est réalisable qu’en passant par l’abandon du chauffage fioul, déjà annoncé pour 2021, et le chauffage gaz. La RE2020 insiste également sur l’optimisation des performances liées à l’isolation.

L’indicateur bioclimatique ou « besoin bioclimatique » (Bbio) sera de rigueur. La note du Bbio doit être inférieure à la valeur préconisée. Il existe différentes manières de réduire l’indice Bbio :

  • profiter de la chaleur du soleil grâce à des ouvertures situées au sud,
  • réduire les ouvertures côté nord,
  • avoir une bonne isolation (intérieure voire extérieure),
  • préférer l’éclairage naturel.

Le maintien de la fraîcheur

Face à l’augmentation des étés caniculaires depuis 2003, cette nouvelle réglementation souhaite que les bâtiments soient adaptés à la chaleur pour garantir une fraîcheur optimale pour les occupants. Il existe des protections solaires spécifiques pour minimiser la chaleur dans l’habitat.

Cette nouvelle règle donne des objectifs et des critères à respecter. Concrètement, elle n’explique pas vraiment comment arriver à ces objectifs, c’est-à-dire quels moyens techniques utiliser. Parmi les objectifs à atteindre, voici un exemple : pour le chauffage, ne pas dépasser une consommation supérieure à 12 kwhep/m ou encore utiliser au moins une source d’énergie renouvelable (panneaux photovoltaïques, puits canadiens, etc.).

Quels sont les avantages de la Réglementation Environnementale 2020 ?

La mise en place de la RE2020 va avoir des conséquences positives dans plusieurs domaines. Le coût des énergies va être considérablement réduit. Le bien-être (qualité de l’air, température ambiante) des personnes occupant ces logements va être accentué. Les bruits seront diminués pour une sérénité optimale.

Maison RE2020

Quelles évolutions par rapport à la RT2012 ?

La RT2012 (Réglementation Thermique 2012), à ce jour en vigueur et mise en place en janvier 2013, a pour objectif la limitation de la consommation d’énergie des bâtiments. La RE2020 se veut beaucoup plus exigeante notamment pour réduire l’impact carbone. Elle englobe plus de critères à respecter que la RT2012 dont l’empreinte du bâtiment sur l’environnement, la production d’énergie et la performance énergétique.

Cela implique que les fabricants de matériaux doivent s’adapter sans cesse pour proposer des produits (matériaux, équipements, etc.) plus écologiques et plus respectueux de l’environnement (réduction de l’impact carbone pour arriver au final à la neutralité carbone donc arrêt progressif du fioul, gaz et GPL).

L’enjeu pour les fabricants est de continuer à innover pour concevoir des produits de chauffage plus économiques, écologiques et performants. Le chauffage électrique et les pompes à chaleur vont avoir de plus en plus de succès car ce sont les solutions actuelles les plus respectueuses face aux volontés de la RE2020.

 

Si vous devez retenir une chose essentielle sur cette réglementation environnementale, c’est que l’enjeu primordial pour le pays consiste à diminuer significativement les émissions de carbone sur les bâtiments neufs qu’il s’agisse de constructions résidentielles ou tertiaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.